La réalité augmentée CFF remarquée parmi les meilleures innovations de Suisse en matière immobilière.

La réalité augmentée CFF remarquée parmi les meilleures innovations de Suisse en matière immobilière.
4 mars 2019, Alexis Leuthold. en discussion avec Peter Staub

La réalité augmentée CFF remarquée parmi les meilleures innovations de Suisse en matière immobilière.

Le «Digital Top 10» présente chaque année les meilleures innovations de Suisse en matière d’immobilier. Le jury a étudié cette année plus de 50 outils, innovations et nouvelles solutions de numérisation. Parmi celles-ci, il a remarqué entre autres l’appli de réalité augmentée CFF pour une meilleure information à la clientèle. Pour la première fois, un vote du public a par ailleurs été organisé pour les projets «Digital Top 4». Le public a cité notre innovation parmi les quatre meilleures, et cela me réjouit. Nous pourrons à présent la présenter lors du Digital Real Estate Summit.

Je me suis entretenu avec Peter Staub, CEO de pom+ Consulting AG et exploitant de Digital Real Estate, pour savoir avec quels autres projets d’innovation CFF Immobilier concourt dans le «Digital Top 10» et ce que les initiateurs du vote relatif à l’appli de réalité augmentée CFF pensent d’une meilleure information à la clientèle.

Giru

1. La technologie de réalité augmentée de CFF Immobilier pour une meilleure information clientèle a été remarquée. A votre avis, qu’est-ce qui a été décisif pour cette nomination?

La technologie de réalité augmentée est porteuse d’un immense potentiel. Mais elle n’en est qu’à ses débuts. Le projet des CFF contribue à ce que le potentiel de la réalité augmentée et sa pertinence dans la pratique soient mieux reconnus dans la pratique.

2. Comment considérez-vous ce produit? Celui-ci, et la réalité augmentée en général, ont-ils un avenir dans le domaine de l’immobilier?

L’application est très spécifiquement conçue pour le trafic ferroviaire. Elle est aussi très novatrice, totalement neuve et intéressante, en tant que prototype, pour toute l’économie immobilière.

3. Est-ce qu’il y avait parmi les projets «Digital Top 10» 2019 des projets et produits totalement novateurs dont personne n’a encore jamais entendu parler ?

Tous les projets remarqués sont uniques en leur genre ! Ils sont très divers, et vont des robots de projets à commande vocale à l’équipement numérique de bâtiments entiers. Avec le Digital Top 10, nous entendons rendre compte de toute la gamme de la force d’innovation disponible.

4. Y a-t-il des consolidations de certaines innovations ou projets numériques ?

La plupart des projets se réfèrent à l’optimisation de projets, le plus souvent en faisant intervenir des plates-formes. On ne voit pas encore d’évolutions d’une certaine importance, vraiment disruptives.

5. En ce qui concerne BIM et le Big Data: comment considérez-vous ces deux aspects dans le contexte immobilier?

BIM ne fait plus l’objet de discussions: dans les projets de construction, il est devenu indispensable. Cela dit, il y a un important potentiel de progression là aussi, en particulier si l’on pense à la méthode et que l’on considère BIM comme un élément de la gestion des données du cycle de vie (LCDM). Certes, on attend beaucoup de choses de la structuration des modèles BIM à présent; mais celles-ci ne reflètent le plus souvent que le point de vue du planificateur ou de l’entreprise. Dans de rares cas seulement, la perspective de l’utilisateur ou de l’exploitation est prise en compte aussi. LCDM peut combler cette lacune. La question du Big Data est captivante dans cette perspective.

6. Que conseillez-vous à CFF Immobilier en ce qui concerne le numérique dans l’immobilier? Sur quels domaines devons-nous impérativement mettre l’accent? Faisons-nous partie des entreprises leaders en la matière ou devons-nous encore progresser?

En ce qui concerne BIM, CFF Immobilier fait certainement partie des pionniers et a endossé un rôle de leader. Mais les CFF doivent eux aussi considérer BIM comme une méthode et une technologie qui n’a du sens que si les données élaborées au cours du processus de construction restent utilisables dans la phase d’utilisation.

En qualité d’investisseur important, les CFF peuvent par ailleurs s’engager davantage encore dans le développement de solutions de branche. Ce n’est que si tout le monde tire à la même corde que nous améliorerons la création de plus-value et réduirons les coûts pour les acteurs du marché.

Partager l’article

Autor

Peter Staub
Peter Staub
Peter Staub est CEO et fondateur de la société pom+Consulting AG. En collaboration avec l’EPF de Zurich, l’Université de Saint-Gall, la Haute école d’économie de Zurich et d’autres partenaires de recherche basés en Suisse ou à l’étranger, il évalue les tendances et technologies actuelles en vue de développer de nouveaux modèles d’affaires pour toutes les entreprises actives dans l’immobilier. Soutenant des entreprises de renom, il leur propose des solutions innovantes pour bien prendre le virage du numérique. Il est par ailleurs responsable de la filière d’études «Digital Real Estate» à la HWZ et président du Group of Fifteen.

interviewé de

Autor

Alexis Leuthold.
Alexis Leuthold.
Alexis Leuthold est responsable Gérance et membre de la direction CFF Immobilier depuis septembre 2018. Cet avocat titulaire d’un Executive MBA de l’université de Saint-Gall a occupé depuis 2006 différentes fonctions à CFF Immobilier ainsi qu’à Droit et compliance. Le blog d’Alexis Leuthold s’exprime sur des thématiques et des tendances diverses de la branche, en mettant l’accent sur le commerce, les affaires de location et les contours de la gare de demain.
Profil de l'auteur
Profil de l'auteur

Thèmes principaux

Commentaires

Veuillez saisir un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *.
Les champs «E-mail» et «Confirmer e-mail» doivent être identiques.
Champs obligatoires*

Newsletter