Quels avantages apporte l’élimination intelligente des déchets en gare?

Quels avantages apporte l’élimination intelligente des déchets en gare?
17 octobre 2019, Christian Fricker en discussion avec Philipp Lombriser

Quels avantages apporte l’élimination intelligente des déchets en gare?

Quelque 400 collaboratrices et collaborateurs du Facility Management éliminent chaque année plus de 40 000 tonnes de journaux, bouteilles PET, canettes en aluminium et autres déchets. Pour éviter toute croissance supplémentaire de ce volume, les CFF collaborent étroitement avec les clients à la prévention et au tri des déchets, ainsi qu’à à leur acheminement vers le processus national de recyclage. Dans cette optique, des stations de recyclage permettant de trier les déchets de manière simple et efficace ont été installées dans 34 gares.

Les stations déjà en place jouissent d’une grande popularité depuis plusieurs années. Dans le cadre du programme My Smart Station Zürich HB, un système intelligent de gestion des déchets baptisé «Smart Waste Management» a été testé dans deux stations de recyclage. Je me suis entretenu avec Philipp Lombriser, chef de projet, sur le fonctionnement et les motifs de cette entreprise.

Quel est l’objectif du «Smart Waste Management»?

L'objectif est de planifier et de gérer l’élimination des déchets en fonction des besoins grâce à des capteurs IdO (Internet des objets). À l’avenir, les tours d’élimination pourraient ainsi être surveillés et optimisés à l’échelle de la gare. Durant l’automne 2018, nous avons, à titre de projet pilote, installé des capteurs dans deux stations de recyclage de la gare centrale de Zurich. Ceux-ci ont mesuré le niveau de remplissage à intervalles réguliers, puis l’ont transmis en ligne aux équipes de nettoyage. Les collaborateurs savaient donc à quel moment les stations devaient être vidées et pouvaient planifier leur intervention en conséquence.

 

Illustration1: station de recyclage intelligente en gare
Illustration1: station de recyclage intelligente en gare.

 

Comment fonctionne exactement ce système?

De premiers tests réalisés avec des capteurs à ultrasons et des capteurs laser ont échoué en raison de la structure des stations et des coûts trop élevés. Nous avons donc recherché de nouvelles solutions. Pendant une journée entière, nous avons endossé les fonctions d’employés du nettoyage et nous nous sommes occupés des stations de recyclage de la gare centrale de Zurich. Les expériences recueillies et les entretiens conduits avec le personnel du nettoyage nous ont permis d’identifier de nombreux facteurs pouvant influer sur le volume des déchets: fréquence des passagers, météo, période de la journée et saison, événements et campagnes de distribution, magasins aux environs – ces points, parmi d’autres, ont un effet déterminant sur la quantité de déchets.

Comment l’analyse des données peut-elle faciliter l’élimination des déchets?

Seule une partie des stations de recyclage doit être équipée de capteurs optiques pour le relevé des données. Des échantillons aléatoires doivent ensuite permettre de tirer des conclusions utiles pour l’ensemble des stations de recyclage en gare. Ce principe est également mis en œuvre, par exemple, dans le cadre des projections électorales. Le «Machine Learning» (génération empirique du savoir) permet d’optimiser continuellement le système et d’identifier de nouveaux modèles et lois générales.

Quels sont les principaux défis à relever?

La réussite du projet dépend des données disponibles et de leur qualité. Plus les données disponibles au moment opportun seront pertinentes, plus l’évaluation du niveau de remplissage sera précise. Un autre défi porte sur l’intégration dans l’activité-clé. Pour le relever, nous avons impliqué dès le début des collaborateurs du Facility Management. Cela augmente le taux d’acceptation et permet aussi de trouver progressivement la bonne solution pendant le processus de développement.

Quelle est la suite de la procédure?

Nous visons actuellement une coopération avec une haute école spécialisée suisse dans le but de concrétiser ensemble notre vision sous la forme d’une étude de faisabilité à la gare centrale de Zurich.

Limiter, trier et recycler les déchets.

L’élimination et le recyclage des déchets représentent un aspect essentiel de la responsabilité écologique et revêtent, à ce titre, une priorité élevée aux CFF.

Partager l’article
Philipp Lombriser
Philipp Lombriser
Philipp Lombriser travaille en tant qu'analyste d'affaires chez SBB IT et participe à divers projets de numérisation et d'innovation chez CFF Immobilier. Depuis l'automne 2017, il fait partie de l'équipe centrale "Smart Station" où il est responsable de divers projets dans le domaine de l'IoT et de l'analyse de données. Philipp est titulaire d'une maîtrise en informatique de gestion de l'Université d'Utrecht et d'une maîtrise en gestion de l'innovation de la HWZ.

interviewé de

Christian Fricker
Christian Fricker
Christian Fricker travaille chez CFF Immobilier depuis 2012. Depuis lors, il s’occupe notamment des déchets et de leur gestion. Malgré un fort scepticisme, il est parvenu à convaincre la direction d’introduire le tri des déchets aux CFF et d’instaurer le Clean-Up Day. Aujourd’hui, ce spécialiste du management des gares est chargé de la qualité du séjour et de thèmes liés à la logistique dans les gares.
Profil de l'auteur
Profil de l'auteur

Thèmes principaux

Commentaires

Veuillez saisir un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *.
Les champs «E-mail» et «Confirmer e-mail» doivent être identiques.
Champs obligatoires*

Newsletter