« Il nous importait de trouver un bâtiment unique pour notre première enseigne en Suisse romande ».

« Il nous importait de trouver un bâtiment unique pour notre première enseigne en Suisse romande ».
10 décembre 2018, Alexis Leuthold. en discussion avec Daniel Frei.

« Il nous importait de trouver un bâtiment unique pour notre première enseigne en Suisse romande ».

Depuis le début du mois de décembre, deux ans après le début de sa transformation, l’aile Ouest du Bâtiment Voyageurs de la Gare de Lausanne a été rendu à ses utilisateurs, dont le Buffet de la Gare désormais nouvellement occupé par l’enseigne Tibits.

J’ai profité de l’occasion pour m’entretenir avec Daniel Frei, CEO et co-fondateur de Tibits sur le concept de gastronomie du groupe.

Que ressentez-vous à l’heure d’ouvrir le premier restaurant Tibits en Suisse romande ?

Je suis ravi, je me réjouis énormément de cette ouverture. Cela fait 3 ans que le Buffet de la gare a fermé et autant d’années que nous travaillons sur le projet de tibits au Buffet de la Gare de Lausanne.

Nous avions depuis longtemps régulièrement des demandes pour un tibits un Suisse romande et cela nous a pris du temps de trouver le bon endroit ainsi que beaucoup de travail pour trouver la bonne manière de nous installer dans ce magnifique bâtiment et nous sommes tous très heureux de voir enfin ce projet devenir réalité.

Vous êtes déjà présents dans des gares alémaniques, est-ce qu’il était important pour vous que la première enseigne en Suisse romande s’installe également dans une gare ?

Ce qui nous importait n’était pas forcément d’être dans une gare mais de trouver un endroit spécial, un bâtiment unique. De plus, la gare est un endroit idéal où l’on se rencontre, un endroit qui bouge toute la journée et c’est ce qui nous plait. Nous voulons également participer à améliorer l’expérience dans les gares comme nous avons réussi à le faire à Lucerne. En effet, nous proposons un éventail de 40 plats toujours fraîchement cuisinés sur notre buffet et cela n’est possible que si le restaurant est fréquenté par beaucoup de clients chaque jour.

Le public est souvent sceptique avant votre arrivée quelque part, mais ensuite le succès est au rendez-vous. Comment expliquez-vous ce phénomène ?

Je n’ai pas l’impression que nous avons des réactions négatives en général. Le Buffet de la Gare de Lausanne est un lieu qui est imprégné de tradition. Cette tradition était aussi liée à la viande et nous pouvons donc comprendre qu’il y ait aussi eu des réactions critiques. Nous espérons bien sûr que nous saurons aussi convaincre les plus sceptiques avec nos gourmandises et notre accueil convivial.  

Est-ce que vous adaptez vos concepts à la région où vous vous installez et, si oui, de quelle manière, à Lausanne par exemple ?

Aucun tibits n’est pareil mais ou y retrouve toujours notre „Food-Boat“ ainsi que notre bar et notre coin enfant. Nous nous adaptons aux lieux et aux bâtiments dans lesquels nous nous installons. Nous nous ancrons localement et soignons nos relations de voisinage et faisons tout avoir un impact positif sur notre environnement. Nous travaillons également avec fournisseurs locaux. A Lausanne, nous allons travailler avec des maraîchers locaux, avec The Good Life Coffee, un torrefacteur basé à Moudon, nos produits de boulangerie viennent de La Branche, une institution située à Mollie Margot, nous proposons de nombreux vins de la région du Lavaux et nous collaborons avec des brasseries locales et nous achetons notre tempeh auprès d’une petite entreprise de Champ-Vent. De plus, nous souhaitions perpétuer les traditions culinaires et c’est pourquoi nous avons développé une recette de Papet vaudois tibits, des malakoffs maison, nous proposerons également une tarte à la crème ou encore des tartelettes à la raisinée.

Projets futurs, en Suisse en générale, en Suisse romande et dans les gares en particulier ?

Nous avons actuellement deux projets en cours liées aux gares, l’un d’entre eux est l’agrandissement sur 2 étages de notre restaurant à la Gare de Berne et l’autre et l’ouverture d’un restaurant à Meret Oppenheim Platz à côté de la gare de Bâle, en 2019.

C’est déjà beaucoup et pour la suite en Suisse romande nous ne voulons pas nous précipiter. Pour l’instant nous allons ouvrir à Lausanne et nous concentrer à enthousiasmer nos hôtes ici !

Message CFF Immobilier

Partager l’article
Daniel Frei.
Daniel Frei.
Daniel Frei, lic. oec. HSG, est né le 19.5.1969 à Barcelone (E), a grandi à Rheineck (SG) et a fréquenté l'école cantonale de Heerbrugg. Il a ensuite étudié à l’Université HSG à Saint-Gall, où il a obtenu son Master en gestions d’entreprise en 1996. Avec ses frères Reto et Christian, il a participé en 1998 à un concours de business plan (venture.ch) et a reçu deux prix pour son travail. Avec le gastronome Rolf Hiltl, ils ont ensuite mis leur idée en pratique et fondé la start-up "tibits" à Zurich, avec maintenant 450 collaborateurs et neuf restaurants en Suisse à Bâle, Berne, Lucerne, Winterthour, Saint-Gall, Zurich et deux restaurants à Londres. Et maintenant aussi à la Suisse Romande à Lausanne.

interviewé de

Alexis Leuthold.
Alexis Leuthold.
Alexis Leuthold est responsable Gérance et membre de la direction CFF Immobilier depuis septembre 2018. Cet avocat titulaire d’un Executive MBA de l’université de Saint-Gall a occupé depuis 2006 différentes fonctions à CFF Immobilier ainsi qu’à Droit et compliance. Le blog d’Alexis Leuthold s’exprime sur des thématiques et des tendances diverses de la branche, en mettant l’accent sur le commerce, les affaires de location et les contours de la gare de demain.
Profil de l'auteur
Profil de l'auteur

Thèmes principaux

Commentaires

Veuillez saisir un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *.
Les champs «E-mail» et «Confirmer e-mail» doivent être identiques.
Champs obligatoires*

Newsletter