Découvrir la gare centrale de Zurich au-travers d’un nuage de points.

Découvrir la gare centrale de Zurich au-travers d’un nuage de points.
9 avril 2019, David Wenger

Découvrir la gare centrale de Zurich au-travers d’un nuage de points.

Avec ses plus de 450 000 passants et ses plus de 3000 mouvements de véhicules quotidiens, ainsi qu’avec ses plus de 200 commerces, la gare centrale de Zurich est le plus grand hub de mobilité de Suisse. Dans le cadre de «My Smart Station Zurich gare centrale», celle-ci est appelée à devenir l’interface de transport la plus numérisée et la plus personnalisée du monde. Quelque 30 projets de numérisation sont en cours de réalisation pour ce faire.

Dans l’exposition «Simplement Zurich» du Musée national de Zurich, il est possible d’observer des facettes méconnues de la gare centrale de Zurich. Des vidéos en 3 dimensions emportent le visiteur dans un voyage aérien unique offrant un point de vue sur les emplacements les plus connus et les plus discrets de la gare centrale de Zurich. Les vidéos sont présentées au Musée national, sur trois grands écrans disposés dans une salle. Le spectateur a ainsi l’impression de voler à travers la gare.

La gare centrale de Zurich en 10 milliards de points.

Ces prises de vues inattendues de la gare ont été rendues possibles par une start-up de l’École polytechnique fédérale de Zurich, SCANVISION. Sa réalisation se fonde sur les nuages de points. SCANVISION a effectué des scans laser sur plus de 600 emplacements de la gare de Zurich, représentant plus de dix milliards de points de données relatives au bâtiment et à ses environs. Ces points de données sont ensuite mis en réseau et traités. Il en résulte des vidéos uniques qui, au moyen d’un effet 3 dimensions (effet «immersif»), font voler le spectateur dans les différents espaces de la gare, y compris à travers les murs.

Complexité et esthétique transparentes.

Voici comment le Musée national décrit le nuage de points:

 

Matthias Vollmer
SCANVISION

Un scan effectué au moyen d’un processus de mesure laser permet de générer d’immenses quantités de points de mesure. Ainsi, il est possible de représenter n’importe quel environnement avec une résolution élevée, tant en ce qui concerne les surfaces que la profondeur.

Reproduire le complexe de bâtiments de la gare centrale en nuage de points a constitué à la fois un but et un défi pour SCANVISION:

 

Matthias Vollmer
SCANVISION

La gare centrale est un élément connu et important de Zurich, mais personne ne sait vraiment comment elle fonctionne. La technologie des nuages de points représente une bonne possibilité de visualiser tout cela et de rendre visibles les liens qui se dessinent en coulisses.

Scan laser et nuage de points pour des plans virtuels. 

Les visiteurs du musée ne seront pas les seuls à vivre une expérience unique dans le bâtiment grâce aux scans laser et aux nuages de points. Ils peuvent servir à la production de plans virtuels de bâtiments, puis être utilisés pour une navigation précise ou des applications de réalité augmentée. Cette technologie présente l’avantage de permettre d’enregistrer, de représenter et de modifier également des objets historiques en trois dimensions, de façon précise. Un minimum de travail permet ainsi de documenter et de simuler des processus de travaux complets en 3 dimensions, par exemple le développement d’un bâtiment. Cette technique étend et dynamise la technique de mesure habituelle.

Retours souhaités.

Je crois que la technologie des nuages de points sera à l’avenir un élément important du développement de ses jumeaux numériques de Building Information Modelling (BIM) (voir à ce sujet le billet de blog «Le numérique va révolutionner la construction et la gestion immobilière. Voici pourquoi.»).

L’exposition «Simplement Zurich» au Musée national de Zurich peut être visitée gratuitement. Votre avis et vos impressions nous intéressent!

Partager l’article

Autor

David Wenger
David Wenger
David Wenger dirige l’unité Digital Marketing & Products chez CFF Immobilier. Il met en relation marketing numérique, nouvelles technologies et immobilier numérique. David assume différents rôles dans le domaine du numérique aux CFF depuis 2011. Il possède un diplôme de Bachelor en économie d’entreprise ainsi qu’un diplôme de Master en informatique de gestion.
Profil de l'auteur
Profil de l'auteur

Thèmes principaux

Commentaires

Veuillez saisir un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *.
Les champs «E-mail» et «Confirmer e-mail» doivent être identiques.
Champs obligatoires*

Newsletter