Le site Internet du projet Central Malley est en ligne.

  • 3 octobre 2019

Le site Internet du projet Central Malley est en ligne.

Le site Internet du projet Central Malley est désormais en ligne et vous permet d’obtenir ainsi tous les renseignements utiles sur cette réalisation de la Division CFF Immobilier dans l’Ouest lausannois, en particulier sur la commercialisation des bureaux et des commerces dans les immeubles du futur quartier.

Une nouvelle destination.

Le projet Central Malley, première phase de réaménagement de la friche industrielle de Malley, s’étend sur les communes de Prilly et de Renens à proximité immédiate de la patinoire de Malley et du centre commercial de Malley Lumières. Au sud de la nouvelle halte RER de Prilly-Malley, Central Malley connecte le métro m1, le futur tram t1 et les futures lignes de bus renforcées. Un réseau de transports publics performant qui favorise la mobilité douce. Davantage qu’une porte d’entrée sur l’Ouest lausannois, Central Malley va devenir à terme une nouvelle destination.

Site du projet en ligne.

Le site Internet du projet est désormais en ligne à l’adresse central-malley.ch et permet d’obtenir tous les renseignements utiles sur cette réalisation de la Division CFF Immobilier, en particuliers sur les aspects de commercialisation des bureaux et des commerces. En effet, les cinq immeubles composant le futur quartier proposeront 3 800 m2 dédiés aux commerces et 23 700 m2 dévolus aux bureaux, surfaces qui seront disponibles en 2024, mais dont la commercialisation a d’ores et déjà débuté. Les logements seront mis en location ultérieurement.

Calendrier.

Le projet a fait en 2018 l’objet de deux Concours d’architecture distincts, concours remportés par les bureaux Aeby Perneger & Associés SA à Carouge d’une part et Pont 12 Architectes SA à Lausanne d’autre part. Les CFF poursuivent désormais les études dans l’optique d’obtenir les permis de construire d’ici 2020. Le début des travaux pourrait débuter en 2021 pour se terminer fin 2023, début 2024. L’investissement pour le projet se monte à environ 235 millions de francs.

Partager l’article